Marguerite Naseau

Marguerite Naseau est une vachère de Suresnes morte peu de temps avant la fondation des Filles de la Charité. Très jeune, elle demande à son curé de lui apprendre à lire et à écrire. Elle souhaite servir les pauvres ses maîtres. Saint Vincent la considère comme la première Fille de la Charité. Elle meurt en soignant une femme atteinte de la peste.

Le père Jean Morin écrivait :

« En effet, je suis de plus en plus persuadé qu’entre 1630 et 1633, à cause de Marguerite Naseau, Saint Vincent a changé profondément de projet ; sa charité de perspective ; sa Conversion commencé en 1617 a franchi une étape décisive […] Jusqu’à sa rencontre avec Marguerite Naseau en effet, le projet de charité de Saint Vincent, était demeuré limité par son expérience bourgeoise et aristocratique (1595–1630).

Et voilà qu’à l’occasion de la rencontre, Vincent reprend conscience de ses racines et s’arrête à l’idée d’une sorte de promotion humaine et chrétienne du milieu des pauvres, par le milieu lui-même : les pauvres pense-t-il, peuvent et doivent évangéliser et servir les pauvres. C’est là un progrès considérable dans l’expérience et le projet de Saint Vincent. »

Les Collaborateurs de Monsieur Vincent

Madame de Gondi
Antoine Portail


La Vie de Saint Vincent de Paul

• Biographie de Saint Vincent de Paul
• Biographie de Louise de Marillac
• Un peu d'Histoire : Frise Chronologique